Séraphine de Senlis, ma tortue #7

Un Billet pour… Séraphine de Senlis, ma tortue.

Et oui, il y en a une septième, une petite, toute petite septième dans la maison : Séraphine, dite Séraphine de Senlis !

20181028_083421.jpgPetite tortue est parmi nous depuis le mois d’octobre de l’année passée. Un petit cadeau de belle-maman (Mamou donc) pour faire taire l’affirmation « il ne manque plus que la tortue » . Une « quatre pattes » parmi les autres, une calme , qui vit sa vie lentement, arpentant son terrarium avec cette allure nonchalante mais propre à ce reptile à carapace. La petite testudine est jeune car née en Août. Mais elle non, elle ne possède pas de toiles ni de pinceaux, de couleurs, d’aquarelles ou d’huile.

Séraphine de Senlis était une artiste peintre, française, décédée en 1942 et dont l’oeuvre est rattachée à l’art naïf.  Avec des motifs décoratifs répétés, ses tableaux son gorgés de lumières et de couleurs, les fleurs et les fruits étant ce qu’elle peignait le plus.

Mais quel rapport avec une tortue ? Aucun mais alors pas le moindre ! Car nous ne connaissons pas véritablement le sexe de ce petit reptile, qui d’après mes lectures sur le sujet, serait effectivement féminin. « « Alors ce sera Séraphine de Senlis », s’est exclamé mon époux ! Soit, ça me plaît bien pour cette jeune testudine.

Afin d’être protégée de nos canidés et félidés, nous avons acquis un terrarium, sécurisée par une grille ainsi que tout le nécessaire pour lui construire son habitation : copeaux de bois, petits graviers, et quelques galets, coquillages et morceaux de bois flottés ramassés lors de nos promenades. Et bien sûr, il faut nourrir cette demoiselle, et nos bacs à légumes du frigidaire, sont des coffres à trésor!! Une Végétarienne de plus dans la famille ! Mais pas n’importe quoi pour l’instant, vu son jeune âge. En tout cas Séraphine est friande du chou pakchoi, de la mâche et de la salade du Domaine des 3B ( coucou ma copine Brigitte) et du pissenlit que je lui ramasse de temps en temps.

Comme elle n’a pas encore atteint l’adolescence, nous devrons l’empêcher d’hiberner pendant deux ans, n’ayant pas assez de réserves pour tenir sans se nourrir. Pour celà, nous l’avons placé non loin du poêle à bois afin qu’elle reçoive assez de chaleur, une jolie lampe de chevet sur sa grille que nous lui allumons le matin au lever, et lui éteignons vers 19 heures. Ainsi, les journées de Séraphine sont rythmées par une lueur matinale lui indiquant qu’une  fraîche feuille de salade va lui être déposée, que ses deux petites mares d’eaux renouvelées seront prêtes pour ses barbotages, qu’elle pourra au gré de la journée, dans une lenteur qui lui est propre, aller et venir sur son terrain de jeu, faisant quelques pauses régulières, histoire de reposer sa jeune corpulence.

Je n’aurais jamais pensé que cette petite chose retiendrait autant notre attention. Nous la regardons évoluer, contents de la voir se délecter de cette verdoyante nourriture et de se plaire autant dans son terrarium. Elle donne l’impression d’un être en méditation constante, l’admirer c’est se mettre nous même dans cet état, un court instant.

Si vous avez une tortue, et bien donnez moi vos conseils avisés ici en commentaire, même des photos si vous voulez !!

#animaux #tortue #testudine #reptile #séraphine

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.