Riz au lait à l’orange, Abricots pochés au romarin. Recette de Cyrille

Dans la saga des abricots il y a cette recette merveilleuse de chez la merveille où dès la première cuillerée on répète dans sa tête « encore, encore ,encore » tellement c’est bon et addictif. J’adore les abricots cuits tout simplement dans leur jus. A cette saison, ma grand-mère maternelle faisait toujours cuire quelques pêches, nectarines et abricots dans un peu d’eau qu’elle sucrait légèrement et qu’elle présentait avec du riz cuit dans de l’eau sucrée et vanillée. Voici notre nouvelle version à quatre mains avec le riz au lait à l’orange de Cyrille et mes abricots pochés au romarin.

Si elle était encore parmi nous elle aurait adoré cette recette que nous avons imaginé  lorsque j’ai parlé à mon mari de cette préparation que faisait ma grand-mère chaque été. Elle détaillait grossièrement les fruits dans le faitout, les couvrait à moitié d’eau en ajoutant un peu de sucre. Ils cuisaient lentement pour ne pas être agresser alors qu’une merveilleuse senteur embaumait la cuisine. Déjà je trépignais à l’idée de déguster ce dessert aussi british que ses origines à elle. Se former un sirop léger où nageaient les oreillons d’abricots et les morceaux de pêches, où je trempais une petite cuillère pour siroter ce doux jus de fruits pochés. Puis elle faisait cuire un peu de riz blanc à l’eau, qu’elle sucrait au lieu de saler, avec une belle gousse de vanille qui allait libérer tous ses délicieux arômes.

Au moment de la dégustation, le riz avait refroidi et si les fruits étaient encore tièdes on savait que cela en allait être bien meilleur. Elle avait de jolies assiettes en porcelaine blanche dans lesquelles elle faisait son dressage. Et là la magie de l’objet précieux opérait : elle possédait un sucrier dans lequel il y avait une cuillère à sucre en poudre en forme de coquille St Jacques percées pour saupoudrer sur le riz. Je ne sais pas où est passée cette jolie cuillère que je ne retrouverai jamais et qui représente tant de souvenirs avec elle.

Comme je le disais dans le billet d’hier, j’ai acheté des abricots bio à petits prix, ce qui me permet d’élaborer plusieurs recettes pour notre saga des abricots. Voici une recette de partage dans notre Cuisine de Vie avec ce régal de Riz au lait à l’orange de Cyrille et les Abricots pochés au romarin.

output_1560354425206.jpg

 

La recette du Riz au lait à l’orange , Abricot pochés au Romarin :

Les ingrédients bio :

Pour le Riz au lait à l’orange (recette pour 4 personnes) :

* 100 gr de riz rond

* 800 ml  de lait d’amandes

* 20 cl de crème de soja

* 50 gr de sucre de canne blond

* le zeste d’une orange râpée 

* une feuille de laurier qui donne un goût particulier et savoureux avec l’orange

Pour les Abricots pochés au Romarin :

* autant d’abricots que vous le désirez 

* du romarin de saison, voir ramassé à l’instant c’est encore mieux

* sucre de canne blond.

La préparation :

1) Dans une casserole, mélanger le lait, la crème, le sucre, le riz rond, le zeste de l’orange râpée et la feuille de laurier. Démarrer la cuisson sur feu moyen en remuant de temps à autre.

2) A ébullition baisser le feu et laisser cuire doucement  pendant 45 minutes. Le riz va se gorger des ingrédients et des arômes. Laissez tiédir.

3) Couper les abricots en quatre en ôtant le noyau. Les mettre dans un faitout en les recouvrant à peine d’eau et en sucrant de 3 ou 4 cuillères à soupe de sucre blond. Ajouter le romarin frais et mettre sur feu moyen.

4) Dès ébullition, baisser le feu et laisser cuire encore 15 minutes.

( c’est vrai que pour cette partie de la recette je ne me suis pas trop foulée (sourire), mais ce n’est pas grave on dit toujours que à deux c’est mieux !)

output_1560354490359.jpg

 

Je vous préviens juste que si vous goûtez cette recette végétalienne par excellence vous allez tomber dans le panneau de l’addiction totale à ce riz au lait merveilleux fait par Cyrille mon époux tout aussi merveilleux !

Bien évidemment c’est un dessert copieux, à déguster seul ou après un petit repas très léger. Les abricots cuits avec un peu de romarin sont un délice de saveurs et de senteurs provençales. Le romarin infuse lors de la cuisson dans le sirop d’abricots et le mariage est parfait pour l’éternité.

J’attends impatiemment vos retours de cette merveille qui est une recette d’été jolie et succulente. Végétalienne pour le riz au lait, bien sûr. J’ai choisi de dresser ce dessert sur une tuile en ardoise.

Végétalement vôtre !

 

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.