Ma première semaine de confinement

Ne sachant pas où cela allait nous mener, la semaine dernière, exactement vendredi 20 mars 2020 je me suis dit qu’il allait falloir écrire pour extérioriser: le confinement dû à cette nano chose, le Coronavirus qui tue des milliers de personnes dans le monde. Toute la population  connaît l’histoire et je ne vais pas refaire un historique d’actualité. Cependant nous avons tous ce point commun d’être confiner, mais comment vivons nous cet état ? Que faisons nous au quotidien ? Mesure t-on bien ce qui nous arrive ? Et finalement quel est notre degré d’anxiété ?

Alors que la campagne électorale du premier tour des élections municipales tire sur sa fin, nous sommes le dimanche 15 mars prêts à recevoir les votants dans des conditions exceptionnelles dans les bureaux de vote de Miramas. Sécurité maximale, ligne de confidentialité, gants, gels hydroalcooliques, un stylo à usage unique par personne: le maire sortant Frédéric Vigouroux a pris toutes les mesures nécessaires afin que devant et derrière l’urne tout soit sans faille. Le Coronavirus tue, abîme mais les Miramasséens viennent quand même voter sereins devant de telles consignes. Le résultat tombe vers 20 heures, notre maire est réélu au premier tour avec 66,07 % de voix, nous sommes heureux , nous festoyons à distance et nous rentrons chez nous.

Lundi 16 mars. Une nouvelle semaine commence à j+1 de mes 53 ans. C’est calme et j’ai envie de profiter de chez moi, la pression et l’effervescence de cette campagne retombe doucement et je ne souhaite pas rejoindre mes camarades pour la réunion du lundi qui pendant deux mois m’a tant apporté humainement et personnellement. Je sens comme quelque chose au dessus de nous… Le verdict tombe le soir, notre président parle et annonce le confinement de tous les français dès le mardi 17 mars à 12H.

Pour ceux qui avaient besoin de repos, de temps pour soi, pour la maison, pour les enfants, pour cuisiner, pour bricoler, pour lire, pour écrire, pour écouter de la musique, pour rattraper du temps perdu…. d’un coup on nous donnait 15 jours minimum, des jours à rester chez soi sauf pour le strict nécessaire. Je ne me suis pas affoler car nous limitons déjà nos trajets pour faire nos courses, nous nous déplaçons peu en voiture sauf pour balader nos chiens quotidiennement, nous essayons de rassembler nos besoins en peu de déplacements. Et puis nous avons une chance extraordinaire de vivre dans un village attenant à Miramas, Miramas le vieux où nous vivons en pleine nature, avec l’immense étang de Berre devant nous. Il y a peu d’habitants et on peut dire déjà que les distances de sécurité entre chacun sont optimisées.

En temps normal à part lorsque que je vais au yoga ou à la piscine, je suis souvent chez moi et l’après midi est réservé à la rédaction de mes billets pour ce blog, aux mails, à la mise à jour du travail que nous faisons pour notre village puisque je suis présidente du comité d’intérêt de quartier de Miramas le vieux. Dès  le commencement j’ai souhaité mettre en place un élan d’entraide et de solidarité au village afin de limiter les trajets de tous et de prendre soin de nos anciens. Beaucoup ont répondu présents chaque jour passant. Ici nous avons la possibilité de nous déplacer à pied dans notre village perché, d’en faire le tour pour s’aérer le temps recommandé, de promener nos chiens dans le périmètre autorisé, d’aller récupérer du pain chez Anne, de pouvoir faire quelques achats à l’épicerie fine de Karine de « Envie de Provence », de prendre livre ou magazine dans « l’étagère à livres » sur la place Castagne, de se mettre à sa fenêtre et papoter avec son voisin, et si le soleil chauffe nos ruelles, de s’étendre sur une chaise une petite demi heure sous ses rayons avec Laurence, mais de loin. Nous savons que nous sommes peu mais que nous ne sommes pas seuls.

A la maison nos habitudes ont peu changé, privilégiant les matinées pour les tâches ménagères, confections des repas, et l’après midi pour le travail et les moments plus culturels. Beaucoup d’appels téléphoniques ou en visio avec les membres de la famille qui sont loin, mon fils qui est à Lyon et qui me manque terriblement, les amies du village avec qui je ne peux plus déguster de thé l’après midi ou avec qui nous ne partageront plus le temps du confinement les activités mises en place au village. Pourtant le printemps pose ses marques, le ciel est bleu, les oiseaux chantent, les fleurs font de jolis parterres dans l’herbe verdoyante de notre nature environnante, qui selon moi et d’autres tire sa sonnette d’alarme.

Le silence. Le silence au village alors que cette période nous annonce habituellement le début de la saison avec les commerces qui ouvrent à nouveau. L’ouverture fut brève… Le silence à peine perturbé par les rares avions dans le ciel, du passage réduit des trains, du trafic automobile amoindri. J’ai comme l’impression d’entendre de nouveaux oiseaux, et je suis sûre que les plus heureux sont tous ces animaux qui nous regardent de loin habituellement, de loin, comme nous faisons actuellement pour se parler, se voir, se saluer, se protéger. Je sens au troisième jour que cet état de confinement devient anxiogène pour certain. Lourde est l’ambiance, lourd est le ciel changeant de costume, lourde est l’atmosphère pour qui écoute la télévision et le journal . Je m’en interdit préférant des émissions avec des invités plus avertis sur la question du Covid-19. Alors qu’on nous précise bien que le premier remède sera le confinement, que les hashtags #restonschezsoi apparaissent pour prévenir la population, il reste  des irréductibles imbéciles se prenant pour des super héros devant le mal qui n’en font qu’à leur tête, ne mesurant aucunement la dangerosité de cette épidémie ! J’ai bien senti mon ami et ancien boss Laurent très angoissé quand il m’a téléphoné, et pour cause, il est pharmacien.

Le degré d’anxiété ne peut se mesurer car il n’est pas le même pour chacun d’entre nous. Heureusement, nous pouvons nous connecter via les réseaux sociaux. Internet fonctionne pour les nouveaux télétravailleurs, pour les enfants qui suivent leurs cours, et pour tous ceux qui balayent leurs écrans, qui vendent leurs produits magasins fermés, pour tous ceux qui n’arrivent pas encore à prendre un livre ou, qui n’arrivent pas à poser téléphones et tablettes.

Hier, nous avons été quelques villageois à suivre en ligne via GO TO Meeting une séance de gainage organisée par notre voisin Jérémy. Un moment convivial, sportif, pour créer du lien, se voir et continuer à transpirer ensemble de chez soi. Mais le moment le plus émouvant de cette première semaine de confinement fut dimanche soir alors j’avais lancé un appel pour faire une ovation à notre voisine et amie Patricia qui est infirmière. Son mari était de connivence pour me prévenir de l’horaire de son retour au village après sa tournée. Gabriella a fait le guet et m’a prévenu, puis nous sommes tous sortis à nos fenêtres ou devant chez nous (respectant notre sécurité), sur un air de Bella Ciao qui sortait de la maison de Cédric, portant Patricia qui ressemblait à un personnage de Grey’s Anatomy dans notre rue alors que nous l’acclamions, en criant son prénom et en tapant des mains. Des larmes ont coulé, des larmes de surprise pour elle, d’émotions pour nous et ça lui a fait un bien fou à notre Patricia qui est obligée chaque jour de vivre SA quarantaine à son domicile afin d’épargner sa famille.

Une semaine recommence, de nouvelles mesures plus restrictives sont prises surtout pour ceux qui n’ont pas encore compris le danger du Covid-19, une unité médicale de soutient ouvre à Miramas pour recevoir les premiers cas infestés par ce virus. Combien de temps encore à vivre cela ? Restons chez nous et prenons soin de nous afin que nous puissions nous revoir et partager réellement de bons moments ensemble. Mais vous chez vous, comment ressentez vous ce confinement, cette épidémie? Quels sont les moyens que vous avez trouvé pour passer au mieux vos journée? Laissons une porte ouverte à ces discussions, partageons nos ressentis !

Et comme on dit ….bises de loin !

PS: Si vous souhaitez lire les news de Miramas le vieux voici le lien de notre blog tenu par Laurent et Anne : https://ciqmiramaslevieux.blogspot.com/

❤️🍀🌍🙏🏼

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. janusdot57 dit :

    Bonjour.
    Je peux vous comprendre pour cette situation tragique et dramatique, du fait du Coronavirus et COVID 19, tout comme surtout..confinement..
    L’anxiété et la peur sont, somme toute, légitimes..peur de soi, peur pour les autres, ses proches, sa famille, ses amis et voisins, bref..tout le monde.
    Cette situation tragique et dramatique nous aura montré notre vulnérabilité, tout comme, surtout, notre fragilité et faiblesse, tout en nous ouvrant grand les yeux face à un Monde pervers et chaotique dans sa destinée..
    L’un des seuls et rares avantages et qu’il nous fait prendre conscience de l’existence des autres, et au travers de ces nombreuses personnes atteintes et gravement atteintes, comme décédées, aussi et surtout, d’être un peu plus humble et de nous remettre en question aussi.
    Le « plus », avec un côté agréable, c’est effectivement, pour beaucoup, par rapport à une situation normale ou habituelle, surtout en ville, c’est bel et bien d’entendre, et de pouvoir entendre les oiseaux chanter..plus de bruit, le calme..un grand silence..presque..pesant..
    Maintenant, en fonction, rien ne vous empêche, tout en respectant les consignes et règles imposées, de pouvoir sortir pour vous promener, prendre l’air, dans la forme de sortie « autorisée » (et comme je fais d’ailleurs moi-même..) et de ces 2 km maximum, ou rayon de 1 km autour de chez soi.
    Depuis vendredi dernier, je fais ces sorties autorisées (tous les trois jours..), et avec, sur moi et avec moi, bien-sûr, cette Attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie et signée, plus ma carte d’identité au cas, non pas pour les gendarmes, ça ne risque pas, mais bien pour les nombreux délateurs et faux jaloux, sans plus..
    Nous sommes « privilégiés » et je me considère comme « privilégié », dans la mesure ou nous avons notre maison et un petit bout de terrain et suffisamment d’espace autour, ce qui, malheureusement, n’est pas le cas de tout le monde, et encore moins de toutes celles et tous ceux qui vivent en « H.L.M. » ( je n’aime pas ce terme..) ou encore dans des « clapiers » ( là aussi terme impropre et inapproprié, mais..) dans de grandes et affreuses tours, en ville comme en banlieue..
    Il y a, bien-sûr, en dehors des tâches habituelles, tâches ménagères et repas aussi, la forme possibilité de se distraire (tout en s’évadant en pensées..) de lire..
    Je lis ( plutôt..relis..) d’excellents ouvrages de Pagnol comme La Gloire de mon père ou le château de ma mère ou Topaze, tout comme Jean Giono avec Colline, Regain, Un roi sans divertissement, le hussard sur le toit..bref, de nombreux auteurs et possibilités en lecture..
    Il y a, également, la..musique, ou encore jouer d’un instrument..
    On peut également faire du sport, sans se fatiguer pour autant, et avec des mouvements au sol, comme avec une chaise, une barre comme u manche à balai, ou une échelle suédoise (pour le dos..) si on en a une..
    Voilà, j’en termine, en espérant ne pas avoir été trop long ou pénible surtout..
    Bonne journée à vous, prenez soin de vous, de vos proches, votre famille, vos amis, voisins aussi, bref tout le monde, respectueusement..Denis.

    J'aime

  2. Sandra P. dit :

    Merci pour ce message bienveillant !!! Non, pas long du tout pour quelqu’un comme moi qui aime autant lire que rédiger. Vous êtes le bienvenu ici, pour se donner des nouvelles, des astuces ou se raconter quotidiennement nos journées de la veille. À très vite, cher Denis !

    J'aime

  3. janusdot57 dit :

    Bonjour.
    Pour cette situation peu ordinaire, je retiendrai les mots comme phrases d’un ami au Japon..à savoir..
    Je sais ce que se murmurent entre eux les arbres les insectes et les oiseaux, à savoir que ce coronavirus pourrait les débarrasser des humains qui détruisent leur habitats! On peut les comprendre …
    Ma forme de réponse a été la suivante:
    Je ne sais pas si c’est la Terre qui se venge sur les humains, mais, en tout cas..ça pourrait y ressembler, à s’y méprendre..
    Malgré cette situation et ce confinement, il est à noter que, cependant, c’est agréable, en parlant du..dehors, et de l’avancée presque « record » de la nature dans son ensemble, et ce depuis quinze jours, sans oublier la présence progressive des oiseaux habituels, tel le merle noir, la mésange charbonnière comme mésange bleue, les moineaux (passereaux..), le rouge-queue et le rouge-gorge aussi, et..les premiers, tout premier..papillons..quelle merveille !!!..
    Pour le merle noir..
    Cette chanson de Paul MccCartney..Like a black bird..

    Paul McCartney – Blackbird (Live)
    Dans la station de métro..

    Paul McCartney ‘Blackbird’ (Live from Grand Central Station, New York)
    Un peu de sweetness..

    Chants d’oiseaux de France partie 1

    CHANTS D’OISEAUX, LEÇON 1 (No 125)

    CHANTS D’OISEAUX, LEÇON 2 (No 130)

    CHANTS d’OISEAUX de FRANCE (2) – Identifier 26 chants d’oiseaux
    Voilà pour la première partie, si je puis dire..
    Maintenant, si vous le souhaitez, je vous mets deux liens ci-dessous, avec le blog d’un ami au Japon, et celui de l’un de mes blogs..
    Celui d’un ami au Japon:
    https://inaca.me
    Celui de l’un de mes blogs:
    http://janus157.canalblog.com/
    Vous pourrez ainsi vous rendre, lorsque bon vous semble, pour aller glaner, ci et là, des infos, et pas « truquées » ou « tronquées », loin de là et sinon comme toujours..partager..
    Et pour terminer, sans toutefois faire, ni dans la tristesse, encore moins dans la forme de sinistrose aigu, loin de là..
    En parlant du Coronavirus et COVID 19, voici trois de mes articles mis à ce sujet, et non des moindres..
    Pour toutes celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris concernant le Coronavirus et COVID 19..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2020/03/21/38120982.html
    Pour toutes celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris concernant le Coronavirus et COVID 19..
    Notre commune au fait de cette situation grave et critique du COVID 19..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2020/03/19/38113546.html#comments
    Notre commune au fait de cette situation grave et critique du COVID 19..
    CORONAVIRUS ou COVID 19..épidémie ? ou..pandémie ?..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2020/02/27/38060038.html
    CORONAVIRUS ou COVID 19..épidémie ? ou..pandémie ?..
    Les commentaires mis et laissés en réflexion chez mon ami au Japon:
    https://inaca.me/2020/03/24/comment-ca-se-passe-ici/#comments
    Comment ça se passe ici..
    https://inaca.me/2020/03/16/en-ces-temps-incertains/#comments
    En ces temps incertains..
    https://inaca.me/2020/02/29/garovirus/
    Garovirus..
    Voilà, j’en termine, en vous souhaitant, une bonne fin d’après-midi, comme journée, de préférence avec le soleil, portez vous bien, respectueusement..Denis.

    P.S.: j’allais presque oublier encore, sur la page d’accueil de mon blog, il y a, en partie droite des liens en amis de blogs forts intéressants..

    Aimé par 1 personne

  4. Sandra P. dit :

    Bien cher Denis !
    Votre visite sur mon blog me remplit de joie. Enfin une personne de choix avec qui converser. Merci pour tous les liens que vous me proposez et que j’irai voir en prenant du temps pour m’y attarder, puisque du temps nous en avons à revendre en ce moment. Quoi que … parfois je trouve que le confinement ne change guère mes habitudes, et le soir venu le sommeil me gagne rapidement pendant que le moteur de ma tête continue de tourner.
    Je reviens d’une pause au soleil, allongée sur mon transat couverte d’un plaid léger….on aurait dit que j’étais sur le pont d’un bateau de croisière, les cheveux dans le vent, lunettes protégeant mes yeux, mais non j’étais juste dans ma rue à Miramas le vieux .
    Je vous dis à demain , peut être ….
    Sandra

    J'aime

Répondre à janusdot57 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.